La donnée numérique, nouvelle source de pouvoir : le danger d’une ère liberticide.

En près de quarante ans, l’informatique a envahi nos vies. Tout d’abord réservé aux grandes entreprises, l’outil numérique s’est progressivement installé dans toutes les PME, puis a continué sa course pour venir occuper notre espace personnel: nos bureaux, puis nos salons, nos poches avec nos smartphones, nos poignets avec la montre connectée et notre espace sonore avec les assistants vocaux…

Bientôt, comme on le voit apparaître, nos corps seront augmentés de nanopuces, dans une vision du transhumanisme activement promue par les grands groupes technologiques américains et chinois.Ultime développement, le numérique s’installe également progressivement dans l’espace public. C’est la ville connectée ou le territoire intelligent, avec ses caméras, ses capteurs, compteurs, détecteurs, interfaces tactiles, affichages numériques,… Ces équipements, qui se trouvent parfois dans des endroits que l’on ne pourrait soupçonner, apportent à la puissance publique des auxiliaires à la décision, une meilleure efficacité de gestion ou tout simplement une aide très pratique au quotidien.

Lire l’édito complet dans la lettre N°1 de 2020

Emmanuel CHOPOT
Président de Vendée Réseaux Sociaux
Fondateur de MyStoriz

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.