L’eau dans le monde

Notre corps est composé de 60% d’eau, et celle-ci rentre même pour 80% dans la composition de notre sang. C’est dire si l’eau est indispensable à notre existence et l’on ne saurait s’en passer pour la vie courante.

Tourner un robinet pour que l’eau jaillisse nous est devenu un geste naturel mais déjà, dans l’Antiquité,des travaux considérables étaient effectués pour amener l’eau au centre des villes comme en témoignent des aqueducs comme le Pont du Gard ou les Thermes de Caracalla à Rome. Depuis, les techniques ont évolué et l’on ne s’en étonne plus. Avec l’augmentation de la population mondiale et la recherche de meilleures conditions de vie, la demande ne cesse de croître et l’on doit trouver de plus en plus de nouvelles ressources.

Plus de 95% des ressources en eau de la planète sont situées dans les océans, mais cette eau salée n’est que difficilement utilisable pour les besoins humains.

Les ressources en eau douce constituées à 70 % par les glaces polaires et celles des glaciers de montagne sont tout autant peu utilisables. C’est à partir des 30% restants que les besoins en eau doivent être satisfaits avec la répartition ci-dessous :

  • les nappes d’eau souterraines (20%),
  • les lacs d’eau douce (environ 10%),
  • les cours d’eau (dans une proportion infime prochede 0,03%).

Ces ressources mondiales sont renouvelées par les précipitations (pluie et neige) évaluées à une hauteur moyenne annuelle dans le monde de 860 millimètres, mais la répartition géographique de ces précipitations dans le monde est très inégale. Il peut tomber jusqu’à 11 m de précipitations au pied de l’Himalaya et 0 m certaines années au Sahara. De même au Brésil, le bassin de l’Amazone reçoit de fortes précipitations alors que les régions plus à l’est souffrent de sécheresse.

L’agriculture, avec l’irrigation, est le plus gros consommateur d’eau douce de la planète (près de 70%), cette part peut même aller jusqu’à 90% dans certains pays producteurs de café ou de coton.

En France, c’est le secteur de l’énergie, avec l’eau de refroidissement des centrales, qui vient en tête de la consommation avec plus de 50%, la production d’eau potable représente environ 20%, suivie de l’irrigation pour l’agriculture, à peu près à égalité avec l’industrie où l’eau est nécessaire pour refroidir, laver…
Dans le monde, l’utilisation domestique représente environ 15% de la consommation d’eau douce, elle varie selon les pays et selon les habitudes de chacun.

La quantité minimale d’eau propre nécessaire serait de 50 litres d’eau par jour par habitant. Mais si un Américain moyen utilise 650 litres d’eau par jour, quantité dont nous nous approchons en France, des millions de personnes vivent ailleurs avec chacune moins de 12 litres d’eau par jour.

On estime qu’il existe encore plus de 50 millions de personnes privées d’eau potable, même si de remarquables progrès ont été effectués dans ce domaine avec des puits, des bornes ou des robinets communs, dont malheureusement l’accès est souvent limité dans le temps. Cette situation entraîne l’exode de populations entières. Le nombre de réfugiés déplacés à cause de l’eau contaminée serait supérieur à celui de personnes réfugiées pour fuir les guerres.

L’approvisionnement en eau de régions entières peut même engendrer des tensions entre États riverains d’un même fleuve. Il en est ainsi pour le Nil, où l’Ethiopie, envisage de construire des dizaines de barrages au détriment des dix autres pays riverains, dont l’Égypte, pour lesquels ce fleuve est une ressource vitale.

L’assainissement de l’eau est un luxe pour beaucoup.Plus d’un milliard d’humains font leurs besoins en plein air et plus de 2 milliards et demi ne sont pas raccordés à un système correct d’assainissement. Inversement en France, les 3/4 de l’eau qui alimente nos toilettes est de l’eau potable rejetée ensuite dans le réseau d’assainissement.

Alors, gardons ces quelques chiffres en mémoire et économisons l’eau en mesurant notre chance :

  • 10 minutes passées sous la douche : 200 litres consommés,
  • Se brosser les dents sans fermer le robinet : 16 litres,
  • Un lavage du linge en machine : 160 litres,
  • Le remplissage d’une piscine individuelle de 8 m x 4 m ayant une profondeur de 1,5 m : 48 000 litres.

Général Jacques de Morant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.